Grogne : l’Aps se met au service minimum

on .

Les travailleurs de l’Agence de presse sénégalaise (APS) sont toujours sur le pied de guerre. En Assemblée générale avant-hier mercredi, le personnel invite à nouveau les pouvoirs publics à autoriser dans les plus brefs délais la conduite d’une mission de vérification, devant le refus renouvelé de l’Agent comptable particulier (ACP) à transmettre aux services compétents les documents nécessaires à la conduite d’un audit interne. Dans leur communiqué signé du responsable syndical Ousmane Ibrahima Dia, Les travailleurs de l’APS se disent scandalisés “par une telle défiance rare à ce niveau de responsabilité”, et comptent lutter par tous les moyens légaux pour un départ pure et simple de l’ACP, “qui clame partout compter sur des soutiens qui le rendent intouchables”. “Le refus de l’ACP de l’APS est un aveu de la mauvaise gestion financière et comptable qu’il continue de faire des deniers publics, des mauvaises pratiques qui ont amené les agents à exiger de lui un retour à une  gestion plus orthodoxe”, dénoncent les travailleurs de l’APS. Qui ont donc retenu d’observer un service minimum, à partir du lundi 2 février 2015 et pour trois jours, en attendant un arrêt de travail qu’ils se réservent le droit d’observer dans les prochains jours, pour le départ de l’ACP “qui impulserait une dynamique vertueuse à l’entreprise”.

Enquête