Uemoa : Macky Sall valide le programme stratégique paix et sécurité

Écrit par elhadj on . Publié dans Economie

La validation de ce programme permet la mise en place de la «délégation générale à la paix et à la sécurité». Elle prendra en charge le chantier paix et sécurité, et procédera à l’élaboration d’une stratégie et d’un plan d’actions opérationnel du chantier, prenant en compte les priorités à court, moyen et long terme. Il s’agira aussi de définir au sein de l’union une politique commune en matière de paix et de sécurité. En effet, depuis la 17ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernements, qui s’est tenue à Dakar en octobre 2013, l’Uemoa s’est engagée, avec l’adoption de l’Acte additionnel, à instituer une politique commune dans le domaine de la paix et de la sécurité.

Le but est de promouvoir, au sein de l’Union, un environnement politique, économique et social stable, propice au développement des Etats et à la construction d’un marché commun ouvert, compétitif et attractif pour les investisseurs.

Le document stratégique permettra à l’union de contribuer largement à la reconstruction post-conflit, à la résilience et à la sécuritaire alimentaire dans l’espace communautaire. Afin d’atteindre ces objectifs, l’union mettra en place des programmes communautaires fédérateurs et inclusifs, contribuant à la stabilisation et à la sécurisation des zones à risques ; mais aussi des programmes de développement et de réinsertion.

Le président de la République, Macky Sall, tout en soulignant la nécessité d’atteindre les objectifs, relève que sans une paix et une sécurité durables, les acquis de l’espace communautaire resteront aléatoires. «Notre mécanisme devra surtout répondre à l’exigence de prévention des crises et d’alertes précoces. Il s’agit, en définitive, de renforcer nos capacités de perceptions, d’analyses et d’anticipation sur les menaces. Qu’il s’agit de menaces réelles ou potentielles pour une meilleure prise en charge de la dimension paix et sécurité dans notre espace communautaire», souligne Macky Sall. Selon le chef de l’Etat, les enjeux sécuritaires anciens et surtout nouveaux auxquels la sous-région fait face sont connus.

Président de la commission de l’Uemoa, Cheikh Hadjibou Soumaré souligne que l’Union économique et monétaire ouest africaine doit inscrire ses actions dans une triple direction. Il s’agit de la prévention des crises et conflits en assurant la sécurité des citoyens et des activités économiques de manière à garantir l’effectivité de la libre circulation des personnes, des biens, des services, des capitaux et du droit d’établissement dans l’espace. Pour ce faire, Hadjibou Soumaré annonce que des actions visant à renforcer les capacités des services des Etats membres dans les domaines de la justice, la sécurité et des douanes seront engagées. L’union procédera à une harmonisation plus accrue des dispositifs nationaux dans la lutte contre le terrorisme, la criminalité transfrontalière, le blanchiment d’argent, le trafic de drogues, d’armes et d’êtres humains. «L’accent sera mis sur le renforcement des capacités des institutions, la promotion de la culture de la paix et l’éducation à la citoyenneté. La commission appuiera les Etats membres en vue de promouvoir la bonne gouvernance et la démocratie contribuant ainsi à l’amélioration de la gouvernance politique, notamment la justice, les assemblées, les partis et les médias», souligne le président de la commission de l’Uemoa.

Hadjibou Soumaré réaffirme, par ailleurs, l’engagement de la commission de l’Union d’œuvrer à la mise en œuvre diligente et efficace de l’Acte additionnel instituant la politique commune de l’Uemoa dans le domaine de la paix et de la sécurité.

Adama COULIBALY