Grammy awards : Angelique Kidjo distinguée

on .

La 57e cérémonie des Grammy awards à Los Angeles a récompensé la chanteuse béninoise Angelique Kidjo avec le trophée du «meilleur album de musique du monde» pour sa onzième  production Eve dédié aux femmes d’Afrique.

 

Et de deux pour la chanteuse Angelique Kidjo. L’artiste béninoise a reçu dimanche soir le Grammy awards du meilleur album de musique du monde avec sa production Eve lors de la 57e cérémonie des Grammy awards à Los Angeles. La nouvelle est diffusée sur les nombreux sites et chaînes de radios du monde. C’est le deuxième grammy de la chanteuse après celui obtenu en 2007 avec l’album Djin Djin

Angélique Kidjo, 54 ans, dédie cette belle consécration «à la beauté de la femme africaine», lit-on sur le site de Rfi.fr qui donne la liste des lauréats de cette édition où on peut lire les noms du jeune chanteur britannique Sam Smith (enregistrement de l’année), Beyoncé, Jay Z, Drunk in love (meilleure chanson R&B). «Cet album est dédié aux femmes d’Afrique, leur beauté et leur résilience. Femmes d’Afrique, vous êtes formidables !», a-t-elle déclaré en recevant le prix rapporte le site Afrik.com. Eve est le onzième album de Angelique Kidjo où elle a chanté en duo avec la Nigériane Asa, dans le titre Eve, qui porte le nom de l’album. Elles y chantent avec de nombreuses femmes qui participent au chœur.

Angélique Kidjo naît le 14 juillet 1960 à Ouidah (Bénin) ancien Dahomey. Issue de l'ethnie Pedah, Angélique est baptisée à sa naissance Angélique Kpasseloko Hinto Hounsinou Kango Manta Zogbin (le sang d'une lanterne ne peut allumer une flammèche). Sa mère, Yvonne, est chorégraphe et directrice de théâtre renommé, ainsi qu'une femme d'affaire avertie. Quant à son père Franck, quand il ne travaille pas comme fonctionnaire des postes, il pratique activement la photo et à l'occasion, joue du banjo. Elevée au milieu de ses huit frères et sœurs, Angélique est très tôt au contact d'une multitude de cultures, de langues, de traditions. Sa langue maternelle est le fon, mais elle en comprend et en parle bien d'autres que l'on retrouvera à travers ses disques. Dès l'âge de six ans, Angélique chante et danse dans l'ensemble que sa mère dirige. La troupe fait de nombreuses tournées à travers l'Afrique de l'ouest, et la petite fille se forge déjà une solide expérience. Vers neuf ans, elle reprend l'école mais à onze, elle chante dans le groupe de ses frères, le Kidjo Brothers Band. Avec eux, elle acquiert une connaissance aiguë du répertoire afro-américain soul et rythm and blues, et en particulier celui de James Brown qu'elle connaît sur le bout des doigts.

  Fatou K. SENE