FIN DE LA GREVE DES CONCESSIONNAIRES Les termes de l’accord signé avec Cadak-Car

on .

Les concessionnaires du nettoiement ont mis fin à leur grève enclenchée depuis samedi dernier. Cela fait suite à une rencontre entre le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, le directeur de l’Entente Cadak-Car et les concessionnaires.

 

Les tas d’immondices qui jonchent certaines artères de la capitale seront bientôt un vieux souvenir. Du moins pour quelque temps. La preuve : les concessionnaires du nettoiement et les autorités ont accordé leurs violons à propos du différend qui opposait Diop Sy et compagnie à l’Entente Cadak-Car dirigée par Moussa Tine. Conséquence : les concessionnaires du nettoiement ont mis fin à leur grève. Selon un des interlocuteurs de Wal Fadjri ayant pris part à la rencontre entre le ministre El Hadji Omar Youm, les responsables de l’Entente Cadak-Car et les représentants des concessionnaires du nettoiement, les différentes parties se sont entendu sur au moins trois questions parmi lesquelles la volonté de revoir l’appel d’offres avec les concessionnaires du nettoiement. D’ailleurs, nous indique-t-on, les trois parties vont entamer des discussions sur le contenu de l’offre spontanée à partir de lundi prochain. 

A l’issue de  cette rencontre, Me El Hadji Youm a assuré sur les ondes de la Rfm que «dès aujourd’hui, le travail reprendra. Cela dès que les ordres de services seront émis par l’Entente Cadak-Car à l’égard des concessionnaires». S’agissant toujours de cette question du contenu de l’offre spontanée, deux experts, un certain Sakho et Omar Cissé, ont été désignés pour faciliter les discussions. Mandat a été également donné aux entreprises de concessionnaires de retourner à leurs postes d’origine. «L’appel d’offres va également prendre en charge le cas de Mbeubeuss. Ce qui n’était pas le cas dans un premier temps», souligne la source de Wal Fadjri. Le ministre El Hadji Omar Youm a également précisé avoir noté, entre les concessionnaires et Entente Cadak-Car, «un déficit de communication sur des points assez importants qui tournaient autour de l’appel d’offres qui a été lancé par Entente Cadak-Car et l’offre spontanée qui a été formulée par le groupement des concessionnaires et dont l’examen n’a pas connu les diligences appropriées». Donc autour de ces questions, reconnaît Me Youm sur la Rfm, «il y a eu un malentendu qui s’est posé. Et il fallait le lever». Ce qui semble être fait si l’on se fie à l’annonce relative à la fin de la grève des concessionnaires du nettoiement. Toutefois, reconnaît toujours l’interlocuteur de Wal Fadjri qui a pris part à la rencontre d’hier, le ministre Omar Youm a demandé que soient soldés les arriérés, mais aussi que le contentieux entre l’Entente Cadak-Car et les concessionnaires du nettoiement soit définitivement vidé.

Pour mémoire, depuis samedi, des tas d'ordures jonchent les rues de la capitale. Cette situation regrettable est la conséquence d'un profond désaccord entre l’Entente Cadak-Car et les concessionnaires du nettoiement. Ces derniers se plaignaient d’arriérés de paiement sur les prestations, du non-paiement de la Tva, mais aussi le fait qu'«aucune avancée n'ait été notée par rapport au contrat de partenariat public-privé concernant la loi n°2014-09 que le consortium avait soumis aux autorités».

 

Magib GAYE